• contact@oxiwiz.fr
  • 04 76 93 29 79

Les arnaques sous couvert de RGPD se multiplient, attention au démarchage abusif…

publié le 12/05/2019


Les arnaques sous couvert de RGPD se multiplient, attention au démarchage abusif…

La mise en place du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) le 25 mai 2018, loi destinée à protéger les données personnelles au sein de l’Union Européenne, a véhiculé son lot de démarchages abusifs et de tentatives d’escroqueries. Voilà comment s’en prémunir avec quelques informations importantes.

Des techniques d’arnaques très efficaces en lien avec le RGPD

Le démarchage peut se faire par différents canaux de contact : e-mail, téléphone, courrier... De nombreux cas de démarchage RGPD ont été faits par courrier : la mise en page, les logos, ainsi que la citation de décrets existants laissent penser à un courrier officiel. Il annonce en général une amende pour non-mise en conformité RGPD. Seule solution pour y échapper ? Téléphoner au numéro indiqué. La technique est bien rodée : quand on appelle pour se renseigner, on tombe sur une personne très professionnelle qui nous propose un pré-diagnostic… payant bien sûr. Attention à ne pas sortir sa carte bancaire !

Que vérifier pour être à l’abri ?

Deux éléments importants sont à vérifier si on a le moindre doute :

  • l’identité de l’entreprise qui démarche : les pouvoirs publics ne mandatent absolument aucune entreprise pour procéder à des prestations de mise en conformité RGPD. Certaines sociétés le proposent bien entendu, et dans des conditions normales : à vous de vérifier que ce soit bien le cas
  • la nature des services proposés : une mise en conformité RGPD demande plus qu’un simple échange par e-mail ou l’envoi de documents. Il s’agit en général d’un réel accompagnement par un professionnel qualifié qui aide à identifier les actions à développer et à assurer leur suivi

Attention à être vraiment vigilant : certaines tentatives d’approche peuvent être des manœuvres pour récupérer des informations sur une entreprise en vue d’une attaque informatique par exemple. Si vous avez le moindre doute, vous pouvez aussi retrouver sur le site de la CNIL cinq exemples de courriers d’arnaques au RGPD .

Que faire si c’est trop tard ?

Si vous pensez avoir été arnaqué, vous pouvez le notifier à la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) ou à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP) de votre département de résidence. À noter cependant : la réussite des recours pour récupérer son argent est en général quasi nulle.


auteur
Claire
Besoin d'un DPO ?

Si vous cherchez un DPO (Data Protection Officer) pour votre entreprise afin d'encadrer la protection des données et vous conformer au RGPD.

Cliquez ici

Vous êtes DPO ?

Vous êtes un DPO professionnel ou proposez vos services dans le cadre du RGPD ; vous souhaitez apparaître dans notre registre ?

Cliquez ici